Laisser un commentaire

ALINE THERIOT MEAUX, délégué fondateur, décédé à Abbeville, Louisianne

ALINE THERIOT MEAUX, délégué fondateur, décédé à Abbeville, Louisianne

Aline Elizabeth Theriot Meaux, à son 90e anniversaire en juin…

Je viens de recevoir des nouvelles très triste  ce matin que nous avons perdu un membre fondateur très dévoué à notre Société de la famille acadienne Terriot. Aline Elizabeth Theriot Meaux  est morte paisiblement dans son sommeil ce matin. Elle était avec sa famille aimante. Aline est née de Alexandre Telesphore Theriot II et Aline Marie Parcs le 22 mai 1922 en la Mulvey Community de la paroisse de Vermillion , en Louisiane. Aline était notre délégué pour la grande-branche de « Telesphore A. et Marie E. Fanguy Theriot » de New Orleans. Son délégué adjoint est sa fille, Louise Meaux Duhon.

S’il vous plait, joignez-moi pour donner à Louise et sa famille de Meaux, nos plus sincères sympathie.
Pour nous, elle était notre lien avec notre famille en Louisiane. Elle a travaillé longtemps et durement à partir de 1999 pour commencer notre organisation. Nous sommes venus à l’appeler ‘MizMo’ son nom de l’Internet et nous avons appris très vite qu’elle avait un grand talent pour les mots. Pas longtemps après, elle écrivait des ‘petites histoires’ de son enfance et les années de croissance en la Louisiane. Nous avons devotée une page de notre site familial pour elle et ses ‘petites’ histoires. Le chapitre est intitulé « Sur le Bayou ».

Nous sommes très reconnaissants pour sa contribution à notre travail familial. Elle avait un grand esprit d’équipe que nous manqueront bien. Je voudrais partager avec vous un message qu’elle a composé peut-être pour ce moment.

Elle à intitulé le morceau « Sur une note plus personnelle » …

« Mes parents n’étaient pas des gens très démonstratifs. Ils n’avaient pas été élevé comme ça. Je ne me souviens pas d’avoir été embrassé par eux ou par mes frères et sœurs quand j’étais un enfant. Mais je savais qu’ils m’aimaient parce qu’ils me protégeaient et prenait soin de moi et me traitait avec dignité, tout en me permettant de grandir et de devenir moi-même.

J’ai eu une enfance heureuse sans soucis et j’ai eu des moments quand je me sentais comme si que j’étais en amour avec le monde entier. Il y avait tant de choses pour apporté la joie à mon cœur. Couché dans l’herbe vert tendre en regardant le ciel bleu et cherchant des images dans les nuages ​​était un de mes passe-temps favoris. Voyant mon petit frère assis en arrière dans une vielle chaise berceuse bleu qu’il appelait son cheval, et se berçait tant qu’il s’en dormait; me faisait sourire. Aidant grand-père dans son jardin me faisait sentir importante, comme ramasser des figues et des muscadines et des fraises en l’été, et les pécans et noisettes en l’automne. Je sentais que j’aidais au bien-être de la famille. Et les livres! J’ai eu une longue histoire d’amour avec mes livres.


Parce que j’étais aveugle d’un œil, ma mère essayait de me décourager de trop lire, en disant qu’elle ne voulait pas que je force mes yeux, alors je me cachais sous mon lit où il faisais frais, et je lisais par la lumière de la fenêtre, ou parfois je grimpais sur l’arbre de noisette et me cachais là pour lire les magazines du Ouest  et de les sauvages que mon frère avait. Personne n’a jamais su ce que j’avais trouvé une fois un copie du « Whizbang » magazine. J’ai commencé à le lire, mais aussitôt que j’ai vu que s’était, je l’ai jeté dans le bayou et je l’ai regarder tant qu’il ce dérivait.


Maman disait souvent que j’avais un esprit comme une éponge, parce que je me souvenais de tout que j’ai lu et appris à l’école. Aujourd’hui, je me souviens seulement de les choses qui sont importantes pour moi, et c’est important pour moi maintenant. Pourquoi presser ma tête avec des choses que je n’ai pas l’intention d’utiliser?


J’ai connus beaucoup de gens que je considère la plus grande parti comme mes amis, mais je ne peux honnêtement pas dire que j’ai eu un « meilleur ami » que mon mari, Joseph. Il a été élevé de la même manière que moi. Plus timide et réservé, il n’était pas bavard. Il disait que je parlais assez pour nous deux. Je pense que c’est naturel que nous avons élevé nos enfants comme nous avons été élevés, bien que j’ai joué plus avec mes enfants. J’ai bien aimé aller avec eux pour cherché de fossiles quand qu’un camion de la paroisse venait avec une charge frais de gravier sur notre chemin. J’ai bien aimé amener mes enfants à la bibliothèque et j’aimais coudre des vêtements pour eux. Je me souviens encore le tablier que j’ai fait pour Cissi à Pâques. Il était vert foncé avec des petits pois blancs, et je bonnèterie d’une dentelle blanche sur la bordure volants sur l’épaule. J’ai faite des habits pour mes filles et certains de leurs cousins ​​qu’ils ont porter pour deux ans avant que le vêtement ont venu au magasin.


Je me souviendrai toujours du temps, que nos enfants et moi étions assis dans la salle d’attente à l’hôpital tandis que Joseph se faisait opéré pour une angioplastie. L’infirmière est venue plusieurs fois pour nous donner un rapport. La dernière fois qu’elle est venue, en se retournant, elle dit: «Et, Mme Meaux, votre mari m’a demandé de vous dire qu’il vous aime. » Je me tourna vers les enfants et dit: «Oh, la je sais qu’il a peur! »


Mon enfance, le printemps de ma vie fut un temps heureux pour moi, et mon été a été bien heureux, aussi. Comme je passe mon automne, j’ai fini par comprendre combien que c’est important de dire à mes enfants et mes amis que je les aime, et je manque jamais une occasion de le faire. J’aime la façon que mes enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants me rencontre avec des câlins et des bisous quand ils viennent me voir. Je suis une femme bien riche et heureuse, toujours en amour avec le monde entier. Je ne m’occupe pas de l’hiver qui ap
proche. Je sais que nous avons besoin de cette saison pour dormir et pour se reposer et se préparer pour notre prochain printemps. »

Advertisements

À propos de J. R. Theriault

(Traduction française suit) Retired Electrical Engineer specialized in computer and software engineering. Served in US Air Force for 22 years and later with Raytheon for 21 years developing international air traffic control systems. An amateur genealogist interested in Terriot family genealogy and family history since 1970. Most interested in establishing a dialogue between the hundreds of family branches. Founded Terriot Acadian Family Society in 1999 and has been publisher of its website at www.terriau.org. His first book "Destination: Madawaska" which is bilingual, was published in 2009. It presents the history of the Acadians in the Madawaska territory. He is currently working on his second book "Moulins du Madawaska Mills of Madawaska" to be published next year. / Retraité ingénieur électrique spécialisé en informatique et génie logiciel. Servi dans la Force aerienne des États Unis pendant 22 ans et plus tard avec Raytheon pour 21 années de développement des systèmes internationaux de contrôle du trafic aérien. Un généalogiste amateur intéressé depuis 1970 à la généalogie de la famille Terriot et de l'histoire de la famille . Plus intéressés à établir un dialogue entre les centaines de branches de la famille. A fondée la Société de la famille acadienne Terriot en 1999 et a été éditeur de son site à www.terriau.org. Son premier livre "Destination: Madawaska», qui est bilingue, a été publié en 2009. Il présente l'histoire des Acadiens dans le territoire du Madawaska. Il travaille actuellement sur ​​son deuxième livre "Moulins du Madawaska / Mills de Madawaska" qui sera publié l'année prochaine.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :