Laisser un commentaire

CMA 2014– LA RENCONTRE DES TERRIOT AURA LIEU LE SAMEDI 16 AOÛT 2014

cma2014 logoJuste un petit message pour avertir les délégués que M. Richard Lyness de l’organisation du CMA 2014 à l’Acadie des Terres et Forets nous a appelé pour nous dire que la Rencontre de la famille des Terriot aura lieu le samedi 16 Aout 2014.  L’organisateur, Ken Thériault, Jr confirm la date. Il sait pas si que la rencontre va duré pour une journée ou deux. Dans le passé, la rencontre des Terriots à duré au moins un jour et des fois deux jours.N’hésitez pas à m’envoyez vos questions. Nous publierons et mise à jour sur notre site web et içi sur notre blog les renseignements des motels / B & B / terrains de camping, etc, qui seront disponibles. Lorsque l’organisation de la Réunion Terriot commence leurs plans, ils vont publier les renseignements sur les logements disponibles sur leur site Web.
Advertisements
Laisser un commentaire

EN PENSANT A NOS PÈRES ET NOS MÈRES…

En visitant notre site de la famille ce matin, je me suis souvenu d’une belle présentation de diapositives que j’ai reçu d’un cousin au Québec. Pour ceux d’entre vous qui aiment la bonne chanson, voici quelques mots de la section musique du site Terriot « Musique acadienne, cadienne » et les mots qui introduisent la vidéo de présentation:

LA BONNE CHANSON …
Un plus beau souvenir de nos parents et grands-parents

Cette présentation vidéo très belle créée par « TONYM créations» avec la musique de Jean Lapointe. Prenez quelques moments pour voir la présentation. Vous allez l’aimer certainement. Si vous êtes familier avec notre coutume Canadienne française et acadien pour la musique à la maison, cette présentation va ramener de bons souvenirs. Si vous n’êtes pas familier avec la coutume, la présentation fait une bonne leçon dans l’histoire de notre culture.

Cliquez ici pour commencer la présentation

Laisser un commentaire

QUELQUES ACADIENS SE RENDENT FINALEMENT À TECHÉ

Je viens de recevoir une note de Murielle Thériault (notre délégué pour la Grande Branche de  George & Virginie Thériault de Ontario, North Bay, Cochrane et Timmins), concernant un article qu’elle a reçu de Nita, une petite cousine Louisiane. C’est l’histoire d’un groupe d’acadiens qui ont été exilés en Géorgie. C’est une histoire déchirante de la façon dont les Acadiens voulaient désespérément retrouver leurs familles. Merci Nita et Murielle pour cet article. JRT

__________________

Ce fut un froid Janvier 1756 pour les Acadiens exilés en Géorgie, un endroit où – comme Virginie – le gouvernement n’était pas prêt à les recevoir, ne veut pas d’eux, et se souciait peu de savoir si ils ont vécu ou sont morts.
Le premier transport à l’ancienne colonie pénitentiaire de la Géorgie ancré à Savannah au début de Décembre 1775, et le gouverneur de la colonie, John Reynolds, a immédiatement dit à ses subordonnés de se détourner des Acadiens qui étaient à débarquer là-bas. Il a averti le pilote en chef de la colonie que tout débarquement des Acadiens serait fait «à ses risques et périls.
Mais il n’y avait pas d’autre endroit pour les exilés à faire, et – à la différence de la Virginie, qui a expédié les Acadiens pour l’Angleterre – Géorgie finalement autorisé de 400 à 600 Acadiens d’y atterrir, et puis tout, mais les a ignorés.
À la mi-Janvier 1756, sans le sou, les Acadiens ont été affamés contraints de mendier le gouvernement colonial pour l’aide d’urgence. La réponse du gouvernement était de donner une valeur juste d’une semaine de riz aux Acadiens jugées trop malades pour se nourrir. Tous les autres ont été laissés à leurs propres dispositifs maigres.
Se rendant compte qu’il n’y avait pas d’avenir pour eux à Georgie, environ 200 des Acadiens, apparemment avec la bénédiction du gouverneur, ont été en mesure de construire 10 petits voiliers, à peine en état de navigabilité qu’ils espéraient voir se remettre en Acadie.
Ils firent voile sur le début de Mars. Quand le petit armada arrêté en Caroline du Nord, les responsables ont essayé de les convaincre de renoncer leur voyage. Une poignée peut rester, mais la plupart des Acadiens a continué à naviguer vers le nord dans leurs bateaux qui fuient. Seulement 90 des 200 qui avaient commencé le voyage a atteint la baie du Massachusetts en Juillet.
Les fonctionnaires du Massachusetts ont décidé qu’ils ne pouvaient pas laisser les Acadiens restant à retourner dans leur patrie. Les 90 ont été arrêtés.
Les plus de 200 Acadiens qui sont restés en Géorgie construit des huttes en dehors de Savannah et tiraient leur subsistance en faisant rames, pagaies et des outils de navigation, mais d’autres sont encore affaiblis par la pauvreté et la maladie. Certains se sont vendus en esclavage virtuel comme serviteurs sous contrat et travaillaient dans les plantations de Géorgie.
Après le traité de Paris de 1763 a fini la guerre qui a provoqué leur exil, la plupart des Acadiens ont quitté la Géorgie, beaucoup d’entre eux à se réinstaller dans la colonie française de Haïti. D’autres ont apparemment eu lieu en Caroline du Sud.
Mais ennuis n’étaient pas sur les Acadiens en Haïti. Lorsque la révolution haïtienne a éclaté dans les années 1790, les Acadiens ont été parmi les 10,000 personnes qui ont fui Cuba pour la première, puis ont été contraints de laisser là et venir en Louisiane. Un bon nombre d’entre eux sont restés à la Nouvelle Orléans, mais une poignée finalement terminé leur périple incroyable et trouve du réconfort sur les rives du Bayou Teche.

(Vous pouvez communiquer avec Jim Bradshaw, jhbradshaw@bellsouth.net ou PO Box 1121, Washington, LA 70589).
Laisser un commentaire

L’HISTOIRE DES ACADIENS DU MAINE

Lise Pelletier

Lise Pelletier, directrice de les Archives acadienne de l’Université du Maine à Fort Kent.

J’ai reçu un bref message de mon ami Ghislain Savoie, ce matin, qui nous passe une émission importante de Radio Canada sur les «Acadiens du Maine. Le programme est en français mais il serait intéressant pour tous le monde au nord du Maine. Lise Pelletier, directrice des Archives acadiennes de l’Université du Maine à Fort Kent, est entrevue par Stéphane Côté. Voici un résumé:

Depuis plus d’un siècle, les francophones du Maine ont du faire face à des politiques d’assimilation, à de l’intimidation et à de la discrimination. Malgré cela, le français est toujours parlé dans l’état. C’est le message que Lise Pelletier, la directrice des Archives acadiennes de l’Université du Maine au Kent,  a livré la semaine dernière à l’Université de Moncton d’Edmundston.

Voici le programme Radio Canada “L’Histoire des Acadiens du Maine“.

1 commentaire

Le Parler Acadien

le parler acadien

Walter et Honoré LeBlanc avec des faces droites expliquant les origines du mot acadien « macher » …

Je viens de découvrir une vidéo très amusante et très intéressant sur ​​les origines de certains de nos mots français acadiens et de la langue. Deux jeunes Acadiens entreprenants, Walter et Honoré LeBlanc on composé cette vidéo de 12 minutes. Pour moi, venant de la région, c’était un bon-temps de l’écouter. Beaucoup de celui-ci est en plaisantant, vous devez donc écouter attentivement.

Découvrez cette vidéo. C’est bien drôle!

Laisser un commentaire

CMA 2014: HÉBERGEMENTS POUR NOUVEAU BRUNSWICK & QUÉBEC

cma2014 logoJuste un mot pour des renseignements sur l’hébergement pour le CMA au régions du Nouveau-Brunswick et  Québec de l’Acadie des Terres et la Forêts…

Les motels à Edmundston ont déja commencé à prendre des réservations pour 2014 … en fait, le Best Western Edmundston est déjà réservé pour les deux semaines du CMA. Le Best Western était bon pour nous donner les numéros de téléphone de tous les établissements d’hébergement à Edmundston, Saint-Jacques et de Grand-Sault. Alors, vous les trouverez sur notre CMA 2014 Page. (Voir les ‘tabs’ situés en haut de cette page.)

Laisser un commentaire

CMA 2014: HÉBERGEMENTS POUR MAINE

cma2014 logoDans les dernières semaines, nous avons reçu plusieurs demandes concernant les retrouvailles Terriot pour le CMA 2014.

Dans une brève conversation téléphonique avec l’organisateur de la réunion Terriot, Ken Theriault, Jr. de Madawaska, Maine, il m’a expliqué qu’ils venaient juste de commencer à se déplacer dans leur organisation et les préparatifs, et que nous allions entendre plus d’eux.

Hier, j’ai parlé avec la coordonnatrice régional du Maine pour CMA 2014, Lorraine Pelletier, qui a dit qu’ils ont préparé une liste d’hébergement pour l’État du Maine de la plus grande région du Madawaska. Cette liste sera mise à jour que nous approchons de 2014. Bientôt, nous espérons recevoir une liste similaire pour les installations d’hébergement au Canada.

Alors que nous attendons la site Web de la famille Terriot pour le CMA2014, nous serons heureux de publier ce fichier ici sur la page CMA 2014 de notre blog.

Envoyez-nous vos questions et demandes de renseignements. Nous essayerons de vous aider obtenir des réponses.

%d blogueurs aiment ce contenu :